2018
-
1h

      générique  

    Chorégraphie et conception
    Xavier Lot
    Assistantes
    Delphine Galant et Chloé Lejeune
    Interprètes
    30 danseurs amateurs
    Lumières et photographies
    Emmanuelle Stauble
    Création musicale
    en cours
    Regard extérieur
    Florence Plagnet

      Production  

    Production
    Cie ULAL DTO/Xavier LOT
    Coproduction
    Le Safran - scène conventionnée / AMIENS MÉTROPOLE

      Avec le soutien de  

    Ministère de la Culture et de la Communication
    DRAC Hauts-de-France
    Conseil Régional Hauts-de-France
    Conseil Départemental de l’Aisne
    Ville d'Amiens Métropole

      Diffusion  

    DATES À VENIR
    vendredi 30 mars > 19h30
    samedi 31 mars > 15h
    Le Safran, scène conventionnée / AMIENS METROPOLE

    INTENTION

    CORPUS VOLUBILE est une chorégraphie participative pour trente danseurs amateurs.

    Sous la forme du défilé, CORPUS VOLUBILE met en lumière les singularités des individus. Les danseurs exposent sur le plateau leur être, leur identité et leur volonté, par l’inscription à même le corps de leur prénom et d’un slogan qu’ils ont eux-mêmes écrit. Ces formules concises et frappantes se construisent et se déconstruisent au gré des apparitions pour mieux révéler le pouvoir de notre engagement collectif.

    Les causes défendues par chacun subissent l’épreuve de la cohabitation dans un espace où la pulsation musicale permet l’apparition des contradictions. Les circulations font alterner la possibilité de focus multiples et la superposition des messages. Cette masse en mouvement dessine une fresque qui prend la température du corps social.

    L’ensemble des slogans forme un Manifeste de la Riposte, révélateur de la vitalité citoyenne et de la porosité des différentes cultures. Par la représentation de la multitude dans un manifeste paysage, cette pièce offre la cartographie humaine des désirs et des préoccupations d’un territoire. CORPUS VOLUBILE maintient en éveil la subversion, l’indignation et l’envie dans l’espace démocratique.