• à venir

  • 2019 : We Wonder
    2018 : Les Appels #3
    2018 : Corpus Volubile
    2018 : Je suis Slogan
    2018 : Les Appels #2


  • historique sélectif

  • 2016 : Les Appels #1
  • 2016 : Welcome to Bienvenue (reprise)
  • 2016 : Médestale
  • 2015 : Les Entropiques
  • 2012 : Opus 13
  • 2010 : Entre là
  • 2008 : Simon,
    non je ne m'appelle pas
    Samuel Eto'o
  • 2006 : Ay Pepito,
    chorégraphie et
    le film documentaire
    « Aie pépito ! »
  • 2004 : Welcome to Bienvenue
  • 2003 : In food we trust
  • 2001 : Face à la mer
  • 1998 : Charmants écarts
  • La compagnie
    ULAL DTO
    Xavier Lot

    Notre démarche artistique est un engagement sensible au monde et au vivant dont le médium d’expression est le développement perceptif du corps en mouvement. Nous avons la volonté d'inclure la société civile et ses réflexions au coeur de notre production afin de construire un langage chorégraphique qui prend en compte la température des états de corps du monde actuel.

    Nous nous donnons pour but de bâtir du lien et de l’harmonie. Il s’agit de religuere au sens premier du terme : se relier et tisser des ponts ; afin d’initier des points de partage entre artistes et spectateurs. Notre ambition est d’intégrer la médiation au coeur de la création en faisant d’une oeuvre et de sa construction un espace lisible et ouvert.

    Nous interrogeons le rapport de l’homme à son environnement biologique, social et politique. D’abord par la prise de conscience individuelle de notre identité pour s’ouvrir à une posture active par l’observation et par l’expérience.

    Le corps organique et les mythes fondateurs sont au centre de nos inspirations en tant que sanctuaire de la transformation du vivant et du sensible. Nous leur attribuons toute notre attention, notre écoute et notre confiance.

    Notre ambition esthétique est de trouver la vibration qui constitue les émotions et l’essence du vivant. En favorisant la sensation et la réception, nous cherchons à ouvrir vers d’autres imaginaires et à replacer le rêve dans le champs des possibles.



    Les créateurs

    Emmanuelle Stäuble
    lumiériste et photographe

    Emmanuelle Stäuble découvre la photographie durant ses études d’Art à Valenciennes. Passionnée d’images et de théâtre, elle se forme aux métiers de la lumière et de la régie au Keene State College aux États-Unis. De retour en France, elle devient directrice technique et conçoit des créations lumière pour la danse. Elle travaille entre autres avec le Conservatoire de Paris, Philippe Caubère, Jacques Rebotier, Emmanuel Accard, Christine Bastin et Xavier Lot.
    Après son premier voyage en Norvège en 2012, durant lequel elle prend le temps de redécouvrir la lumière naturelle, elle choisit alors de ne plus fabriquer la lumière, mais bien de la débusquer.
    Elle suit alors une formation à l’école des Gobelins et se consacre principalement à la photographie.
    Elle photographie les spectacles et travaille sur des visuels pour la Fabrique de la Danse, le LAAC, Xavier Lot, Michel Heim, Goudu Théâtre et d’autres compagnies. Dans son travail personnel c’est la lumière qui lui inspire l’équilibre et la construction picturale et qui lui permet de trouver dans les images fixes un nouvel imaginaire proche de l’abstraction. Ses œuvres ont été exposées en France et en Egypte.


    François Caffenne
    créateur sonore

    Autodidacte, il débute en 1999 en tant que régisseur plateau pour des compagnies de théâtre (Turak Théâtre, Le Grabuge) et s’intéresse parallèlement à la danse et à la musique.
    En 2004, il réalise ses premières musiques pour le défilé de la biennale de danse de Lyon pour la ville de Riorges, expérience réitérée en 2006.
    Il rencontre, en 2005, Dominique Boivin, qu’il accompagne sur le spectacle À quoi tu penses ?  et pour qui il crée les bandes sonores des spectacles Don Quichotte en 2009 et Travelling en 2011. Parallèlement, il collabore avec d’autres chorégraphes, Isira Makuloluwe, David Drouard et Xavier Lot pour qui il crée la musique originale de son spectacle, Opus 13 .
    En 2006, il travaille pour la première fois avec le chorégraphe Olivier Dubois, il crée la bande son de son solo Pour tout l’or du monde, puis il enchaine avec le spectacle Révolution avec des arrangements autour du Boléro de Maurice Ravel. C’est à partir de 2010, qu’il crée les musiques originales de plusieurs pièces du chorégraphe : Spectre pour les ballets de Monte Carlo, Rouge son 2ème solo, Tragédie présenté au festival d’Avignon 2012, Elégie pour le ballet de Marseille et Souls présenté en 2013 au Caire.


    Samuel Aden
    scénographe

    Franco-somalien de naissance, Samuel se forme à l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs de Paris.
    Il travaille aujourd’hui comme designer, plasticien, et scénographe. Il partage son activité entre artisanat, projets industriels et installations expérimentales. Samuel réalise du mobilier, des installations de danse contemporaine, de musique et de théâtre, mais aussi des programmes de recherches appliquées.
    La recherche a une place fondamentale dans son approche créative et le mène notamment à élaborer des environnements et des dispositifs innovants au service de l’épanouissement sensoriels de tous.
    Ses travaux de design sensoriel ont été exposés dans des lieux comme le VIA, Le Laboratoire, le 104, la Design House de Darmstadt et le salon du meuble de Milan et sont désormais présents dans les ateliers pédagogiques de la Philharmonie de Paris de manière permanente.

    L’équipe
    administrative

    Administration

    Giovanna Bruno
    +33 (0)6 80 64 71 57
    giovanna@culturellesproduction.com

     

    Production et développement

    Carole Tilly
    +33 (0)6 77 16 68 23
    production@ulaldto.com


    Directeur artistique et Chorégraphe
    Xavier Lot

    Xavier Lot découvre la danse à 21 ans, dans les cours classiques avec Franck Malagoven et Adolfo Andrade. Il intègre ensuite le Centre International de Danse de Rosella Hightower de Cannes.
    Puis, il débute sa carrière d’interprète auprès de différents chorégraphes : Jean Rocheraud, Quentin Rouillet, Susan Buirge, Odile Duboc, Pierre Doussaint, Isabelle Dubouloz, Jean-François Duroure, Hervé Diasnas, Francesca Lattuada et François Verret. Il est ensuite assistant et interprète pour Mathilde Monnier sur le spectacle "Pour Antigone".
    Xavier fonde la Cie ULAL DTO/Xavier Lot en 1994 et a chorégraphié depuis plus de vingt spectacles.
    Parallèlement à son travail personnel, il signe des collaborations avec d’autres compagnies de danse (hip-hop avec la Cie Tolérance), des circassiens (Ecole Nationale du Cirque de Rosny), des metteurs en scène (Yves Chenevoy), un réalisateur (Alain Berliner sur le film "Ma vie en rose" présenté au festival de Cannes en 1997) et des plasticiens comme Jorge et Lucy Orta.
    Xavier développe des actions de sensibilisation auprès d’un public très large et des masterclass à destination de danseurs professionnels (CND, Micadanse, Conservatoires régionaux…) en France comme à l’étranger à la Beijing Normal University, et dans plusieurs pays africains. Certifié de la méthode FELDENKRAIS depuis 2006. Il pratique et enseigne également les arts martiaux énergétiques chinois depuis dix ans.


    les interprètes

    Pauline Bigot

    Diplômée du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris en juin 2011, elle s’est formée auprès de Peter Goss, Christine Gérard, Florence Vitrac et André Lafonta. Dans le cadre du Conservatoire, elle a entre autres dansé pour Emanuel Gat, Yuval Pick et Cristiana Morganti.
    Durant le Junior ballet, elle a participé à une création de Serge Ricci et Fabien Almackiewicz et a dansé « Les Noces » d’Angelin Preljocaj.
    Aujourd’hui, elle travaille régulièrement avec Jean-Christophe Boclé, Arthur Pérole et Xavier Lot en interprétant Opus 13, Avant Médée et Les Entropiques. Elle a également collaboré avec les chorégraphes Philippe Decouflé et Agnès Pancrassin.


    Simon Abbé

    Simon Romuald Abbé, originaire du Cameroun, commence le hip-hop en 1998 et devient 4 fois champion du Cameroun en danse urbaine avec son groupe le « Black Star ». Il intègre ensuite le Ballet National du Cameroun et se forme pendant 3 ans sous la direction des chorégraphes chinoises Narse et Jiangkeyu.
    En avril 2009, il fait la rencontre de Xavier Lot et de Ronan Chéneau, et participe à leurs ateliers de danse-théâtre. Depuis, il travaille régulièrement avec la Cie ULAL DTO/Xavier Lot sur différentes créations Simon, Entre là, Opus 13 et participe à des actions de sensibilisations aussi bien en France qu’à l’international.
    Depuis 2011, il collabore également avec la Compagnie « Théâtre Inutile » d’Amiens. Il crée la compagnie « Simon Abbé » en 2008 et réalise ses premières chorégraphies : Djan Djan, The Feeling of Body Moving, Jusqu’à quand ?


    Bienvenue Bazié

    Né le 29 janvier 1980 à Didyr dans la province du Sanguié au Burkina Faso, il intègre la troupe polyvalente et artistique le Bourgeon du Burkina en 1993 où il suit une formation en danse, théâtre, conte et musique. Hormis cette formation au sein du Bourgeon, il prend part à des stages et ateliers de formation avec des chorégraphes burkinabés comme Salia Sanou et Seydou Boro et de chorégraphes européens tels que Claude Brumachon, Benjamin Lamarche, Mattéo Molles, Xavier Lot et Eric Mezino.
    En 1993, il rencontre son partenaire Auguste Ouédraogo avec qui il dirige la compagnie Auguste-Bienvenue créée en 2000. Depuis dix créations verront le jour dont Buudu, Tin Souk Ka, Traces avec la collaboration de l’association des plasticiens le Génie de la Bastille et Tourments Noirs. Depuis 2008, ils organisent également Engagement Féminin, projet annuel offrant des cadres de formation, création et diffusion pour les danseuses africaines, d’où vont naitre : Dans un s’y mettre et écoute ma musique, Zouhan, Sous Un Projecteur et PerformerS.
    Parallèlement, il est interprète pour la Cie Kongo Ba Téria sur Vin Nem (lauréate des rencontre d’Afrique et de l’océan Indien 2001) et Frères sans stèle ; pour la Cie ULAL DTO/Xavier Lot dans Nagtaba, Welcome to Bienvenue et Derrière les Mur/murs ; dans étrange étranger pour Pambè Dance Company, et dans le Tango du cheval et Le cri de la chair de Seydou Boro. Par ailleurs, il co-écrit des spectacles comme Converse et Idiom avec Jennifer Dallas de Kemi Dance Project au Canada, M-Im (Matériel-Immatériel) avec Salia Sanou pour les danseurs de la formation « je danse donc je suis » du CDC - la Termitière et Chacun signe sa vie avec Sidiki Yougbaré. En 2013, Il est invité par Seydou Boro pour la réalisation des spectacles d’ouverture et de clôture du FESPACO (Festival Panafricain du Cinéma de Ouagadougou).


    Marine Combrade

    Marine Combrade obtient son DE en danse contemporaine au RIDC avant de rejoindre Londres pour trois ans de formation à The Place - London Contemporary Dance School.
    De retour en France, elle danse et est assistante pour divers chorégraphes tels que Marc Vincent, Daisy Fel, Philippe Ducou, Jean-Christophe Boclé, Xavier Lot... Elle développe aussi un travail chorégraphique en Europe au fil de collaborations avec danseurs (Carl Harrison, Sophie Chadefaux) et musicien (Nicholas Reed).
    Diplômée en Analyse Fonctionnelle du Corps dans le Mouvement Dansé, elle intervient comme formatrice dans des contextes variés (Rencontres Internationales de danse contemporaine, Chantier des Francofolies, INECAT, Studios de pilates, ...) pour accompagner professionnels, étudiants ou amateurs dans leur parcours.