2015
-
à partir de 35 min

      générique  

    Chorégraphie et conception
    Xavier Lot
    Interprètes
    les danseurs amateurs
    accompagnés par
    Pauline Bigot
    Marine Combrade
    Lumière et photographie
    Emmanuelle Stauble
    Musique
    Messe en si mineur de Jean-Sébastien Bach
    par The Monteverdi Choir et The English Baroques Soloists
    dirigé par John Eliot Gardiner

      Production  

    Production
    Cie ULAL DTO/Xavier LOT
    Coproduction
    Chorège / Relais Culturel Régional Pays de FALAISE
    L’échangeur - CDC Hauts-de-France / CHÂTEAU-THIERRY
    Le Safran - scène conventionnée / AMIENS MÉTROPOLE
    Centre Léo Lagrange / AMIENS MÉTROPOLE
    Centre Socio-Culturel / ÉTOUVIE
    Le Palace / MONTATAIRE
    Service culturel / NOGENT-SUR-OISE

      Avec le soutien de  

    Ministère de la Culture et de la Communication
    DRAC Hauts-de-France
    Conseil Régional Hauts-de-France
    Conseil Départemental de l’Aisne

      Diffusion  

    DATES ANTÉRIEURES
    mardi 30 mai 2017 > 13h et 19h30 :
    L'échangeur - CDC Hauts-de-France
    Lycée Paul Claudel / LAON
    vendredi 3 février 2017 > 20h30 :
    Le Palace / MONTATAIRE
    samedi 11 juin 2016 :
    Centre Socio-Culturel / ÉTOUVIE
    samedi 14 mai 2016 :
    Le Safran - scène conventionnée / AMIENS
    vendredi 29 avril 2016 :
    Service Culturel / NOGENT-SUR-OISE
    5 mai 2015 :
    Festival "La Danse de tous les sens"
    Chorège / FALAISE

    24 mars 2015 :
    MCL / GAUCHY

    Intention

    Entropie: "Grandeur thermodynamique exprimant le degré de désordre de la matière".

    Les Entropiques est une expérience chorégraphique participative et intergénérationelle qui réunit une vingtaine de danseurs amateurs et deux interprètes professionnelles. Cette chorégraphie s’élabore en trente heures de recherche de groupe. Les prochaines expériences développeront et enrichiront la structure établie.

    Ce processus de création coopérative, à travers plusieurs territoires et avec différents groupes, interroge la notion de transformation et de lien au sein d’un ensemble. En valorisant l’écoute, il est possible de partager un espace, de cohabiter et de mettre en sympathie le singulier au sein du choeur.

    Sauf qu’à partir du moment où il y a frottement, le retour à un état initial est impossible... Dans la théorie d’Einstein, les espaces vides disparaissent lorsque les particules rentrent en relation. Dans ce contexte, comment le désordre peut-il s’accorder avec l’harmonie?

    “ Un travail unique, un résultat époustouflant ”
    Ouest France

    “ à l'image des arabesques que décrivent des groupes d'oiseaux en vol ”
    Nouvelles de Falaise